Les léopards de la République Démocratique du Congo

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

A l’image du fauve dont ils portent le nom, les Léopards de la RD Congo constituent l’une des équipes les plus redoutables et les plus emblématiques du football africain. Deux fois vainqueur de la CAN, l’équipe des Léopards n’a cessé de prouver, tout au long de son parcours, qu’elle avait les moyens de défier tous les grands du continent.

L’histoire de la RD Congo en compétitions internationales débute le 17 janvier 1965, lors des éliminatoires de la CAN Tunisie 65. La RD Congo qui participait alors pour tenter de jouer la première CAN de son histoire, affrontait, ce jour-là, l’équipe des éléphants de Côte d’Ivoire. Des débuts par très réjouissant puisque les Léopards se font battre par les Eléphants par 2 buts à 0. Huit mois plus tard, le 14 août de la même année, c’est au tour du Libéria de corriger la RD Congo (2-1). Deux leçons très explicites que les novices congolais ne manquent pas de prendre en compte. Ainsi, pour les matchs retour, ce sont les Léopards qui deviendront les professeurs. D’abord avec la Côte d’Ivoire, l’équipe congolaise ne lâche rien et remporte le match par 4 buts à 2. Puis vient le tour des libériens qui s’inclinent à leur tour sur le score de 3 buts à 2. Grâce à ces deux victoires, les Léopards se classent deuxième de leur groupe et sont donc qualifiés pour la phase finale. Là, ils retrouvent, dans le groupe B les ivoiriens et devront également jouer contre le Ghana pour arriver à passer au niveau suivant. Malheureusement, la tâche fut trop ardue pour les Léopards qui sont battus lors de leurs deux matchs (5-2 contre le Ghana, et 3-0 contre la Côte d’Ivoire). Néanmoins, la RD Congo n’a pas démérité, et à, par-dessus tout, bien pris la mesure du défi à relever.

C’est ainsi qu’à la CAN Ethiopie 1968, les Léopards se présentent au départ du tournoi concentrés et affamés de victoires. Et même si leur groupe est d’un niveau assez élevé, il n’est pas question pour les Léopards de faire pâle figure. Alors, pour leur premier match, ils disposent de leurs voisins du Congo-Brazzaville par 3 buts à 0. Battus ensuite par le Ghana, les Léopards se qualifient en remportant leur troisième match face au Sénégal. En demi-finale, c’est l’Ethiopie, pays organisateur qui se fait dévorer par les Léopards du Congo. En finale, ils vont à nouveau affronter le Ghana (un adversaire qui les a toujours vaincus en Coupe d’Afrique des Nations par le passé). Enragés, les Léopards surmontent la difficulté ghanéenne et arrache la victoire grâce à l’unique but du match marqué à la 66e minute de jeu par Kalala. Ainsi, dès sa deuxième participation, la RD Congo inscrit son nom dans l’histoire du football africain.

A la CAN suivante, au Soudan en 1970, les champions en titre ne parviennent pourtant pas à confirmer leur suprématie. Pire ! Ils sont éliminés dès le 1er tour avec, comme meilleure performance, le match nul obtenu face à la Guinée. En 1972, les Léopards tentent donc de faire amende honorable auprès de leur supporters en essayant de rafler leur deuxième consécration. La participation est honorable, mais prendra fin en demi-finale, lorsque la RD Congo rencontre le Mali (4-3 pour les maliens). Au match pour la 3e place, c’est contre le Cameroun, pays organisateur, que les Léopards se montrent fébriles. Vaincus 5-2, ils repartent donc à la 4e place du tournoi. Et c’est là, alors qu’on les croyait sur le déclin, que les Léopards vont ébahir l’Afrique.

Au 1er tour de la CAN Egypte 1974, ils ne perdront que contre le Congo-Brazzaville. Quant aux deux autres matchs, contre la Guinée et l’ile Maurice, c’est avec brio que les Léopards vont les remporter. En demi-finale, la RD Congo dispose du pays organisateur par 3 buts à 2, et en finale, le 14 mars 1974, c’est au tour des zambiens d’être accrochés au tableau de chasse des Léopards. En plus de ce deuxième trophée de CAN, les Léopards se rendent, la même année, en Allemagne pour prendre part à leur premier Mondial de football, ce qui prouve leur forme du moment. L’engouement est grand, mais le résultat sera moins louable, vu que la RD Congo perdra ses trois matchs. C’est d’ailleurs à cette occasion que le Congo subira la plus lourde défaite de son histoire, face à la Yougoslavie qui l’emporte par 9 buts à 0.

Suite à ce Mondial désastreux, les Léopards sont aux abonnés absents. D’abord à la CAN 76, ils ne parviennent pas à sortir du 1er tour. Et par la suite, il leur faudra insister jusqu’en 1988 pour retrouver les arènes de la Coupe d’Afrique des Nations ; un retour bien éphémère, puisqu’ils n’iront pas au-delà du 1er tour, et ne se qualifieront pas pour l’édition suivante, en 1990. Ce n’est qu’à la CAN 1992 que l’espoir renaît, lorsque la RD Congo parvient à se qualifier à l’issue des matchs de poule. Mais là encore, l’espoir est de courte durée, car sa participation se limitera aux quarts de finale où elle sera battue par le Nigéria. L’histoire ne changera pas pendant les éditions 94 et 96, où la RD Congo se fera systématiquement éliminé en quart de finale. Mais quand ils effectuent le déplacement au Burkina Faso pour la CAN 98, le scénario change. Les Léopards remportent deux de leurs trois matchs de poule et parviennent ensuite à battre le Cameroun en quart de finale. Et même s’ils sont ensuite battus par l’Afrique du Sud en demi-finale, ils montent sur la 3e marche du podium après avoir battu le Burkina Faso.

Par la suite, les Léopards retombent dans leur travers, se produisant piètrement dans les éditions suivantes de la CAN (pas plus loin que les quarts de finale), ou alors ne parvenant même pas à se qualifier pour les phases finales. Et même si en 2015, ils parviennent une nouvelle fois à se classer 3e de la compétition, la tendance statistique des Léopards n’est guère enthousiasmante. Cependant, il serait extrêmement hasardeux de les prendre à la légère, surtout quand on voit le nombre de fois où ils sont parvenus à prendre l’ascendant sur certains des “titans“ de la CAN. Le groupe A où ils affronteront, cette année l’Egypte, l’Ouganda et le Zimbabwe, ne s’annonce pas des plus faciles, mais on ne pariera pas contre eux avant la fin de la phase de poule.

Ajouter un Commentaire


ESPACE PUBLICITE

AFRIKHOTELS.ORG  Votre portail de réservation en ligne 24h/24
AFRIKHOTELS.ORG Votre portail de réservation en ligne 24h/24
Pour toutes vos réservations d'hôtels au Burkina faso et en Afrique
Hôtels, Résidences, Appartements meublés, Maisons d'hôte
Hôtels, Résidences, Appartements meublés, Maisons d'hôte
Des chambres confortables toutes catégories
Salles de conférence/réunion
Salles de conférence/réunion
Pour toutes vos cérémonies: conférences, ateliers de travail, réunion, formation, mariage, etc. à Ou...
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
my description here
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada

Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter pour rester informé des nouveautés du site.
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…