Les Lions de la Teranga

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le Sénégal est sans conteste l’une des grandes nations du milieu footballistique africain. Que ce soit à travers son équipe nationale ou encore à travers les joueurs de renom qui se sont succédés au fil des générations sous le maillot national, la nation Wolof fait depuis longtemps parler d’elle. Pour les Lions de la Teranga, l’aventure en compétition de haut niveau débute en 1965 lors de la 5e édition de la Coupe d’Afrique des nations qui se jouait alors en Tunisie.

Les 6 participants étant repartis en deux groupes de trois, le Sénégal s’est retrouvé dans le groupe A avec le pays organisateur, la Tunisie, et l’Ethiopie qui avait organisé et remporté cette même compétition trois ans plutôt. Autant dire que la première participation s’annonçait compromise pour le nouveau venu. Pourtant, les Lions du Sénégal ne se sont pas laissés démonter face à l’équipe tunisienne et sont parvenus à gagner le point du nul sur un score vierge. Pour le second match qui les opposait à la formation éthiopienne, les sénégalais réussissent même l’exploit de marquer 3 buts sans en encaisser aucun. C’est donc avec des buts inviolés qu’ils se qualifient pour le tour suivant. Là, ils ont eu le malheur de tomber sur une équipe ivoirienne qui a su se montrer plus forte et qui a donc ravi la 3e place sur le score de 1 but à 0. A l’édition suivante, en 1968, le Sénégal qui est revenu tenter sa chance, s’est qualifié pour une  nouvelle phase finale de CAN. Mais cette fois, les choses ne se passent pas aussi bien et le Sénégal est éliminé dès le 1er tour, après un match nul (contre le Ghana), une victoire (sur le Congo-Brazzaville) et une défaite (face à la RD Congo). Après cette 6e édition, les Lions de la Teranga ont du mal à se faire valoir. Incapables de passer à nouveau les phases éliminatoires, il leur faudra persévérer jusqu’en 1986 pour parvenir à décrocher une nouvelle qualification ; mais là encore, le résultat n’est pas meilleur qu’en 68, vu que les Lions sont stoppés au 1er tour. Pourtant ils n’ont pas démérités cette année là, réussissant à battre, tour à tour, l’Egypte puis le Mozambique. Ils ne doivent leur élimination qu’à leur courte défaite face aux ivoiriens pour le 3e match.

En 1990, quatre ans après leur dernière CAN, les joueurs sénégalais signent leur retour à la  CAN sur le sol algérien. A cette 17e édition, le Sénégal, qui en était à sa 4e participation, faisait plutôt office d’outsider dans le groupe B où ses adversaires étaient la Zambie, le Kenya et nul autre que le grand Cameroun, déjà deux fois vainqueur de cette Coupe. Le premier match qui se solda sur un score vierge contre le Kenya, ne laissait rien augurer de bon pour le Sénégal. Pourtant, les Lions parviennent à arracher leur qualification lors du match suivant, et qui plus est, face au Cameroun, par 2 buts à 0. Avec ces quatre points d’acquis, le match nul contre la Zambie à la dernière journée de cette phase de poule n’eût plus la moindre importance. Malheureusement, les sénégalais perdent le match suivant, en demi-finale, contre le pays organisateur, puis manque la troisième place contre la Zambie. Quoiqu’il en soit, le Sénégal vient de montrer que le niveau de son équipe nationale est en hausse. C’est donc sans grande surprise que, lorsque la CAN suivante débute sur le sol sénégalais (en 1992), les supporters des Lions sont très enthousiastes. Pourtant, malgré toute la détermination de son buteur phare du moment, Jules Bocandé, le Sénégal est éliminé en quart de finale par une équipe camerounaise qui voulait certainement se venger de sa défaite à l’édition précédente. Deux ans plus tard, en Tunisie, nouvelle CAN pour les sénégalais, nouvelle élimination en quart de finale. Comme démoralisé par ces désillusions successives, le Sénégal ne parviendra pas à se qualifier pour les deux éditions qui suivront.

En 2000, la CAN était organisée conjointement par le Ghana et le Nigéria. Le Sénégal, qualifié, jouait alors sa 7e CAN. Malgré le but de Khalilou Fadiga, les Lions de la Teranga sont une nouvelle fois sortis aux quarts de finale, grâce au doublé du nigérian Aghahowa. L’histoire semble se répéter et on attend plus grand-chose des sénégalais au moment où ils entament leur premier match de la CAN 2002. Pourtant, le Sénégal abritait alors un groupe de joueurs carrément exceptionnels, voir même dorés.  Et c’est donc le Sénégal qui termine en tête de son groupe grâce à deux victoires et un match nul. Aux quarts de finale, les Lions l’emportent sur la RD Congo grâce à deux buts de Salif Diao et du célébrissime El Hadj Diouf. En demi-finale, ce sont, cette fois les Super Eagles du Nigéria qui seront au menu de la table des Lions de la Teranga. Le 13 février 2002, sur la pelouse du Stade du 26 mars, à Bamako, le Sénégal joue la première finale de CAN de son histoire. L’adversaire n’est autre que le tenant du titre, le Cameroun. Pour cette finale entre Lions de la Teranga et Lions indomptables, 120 mn seront jouées sans qu’aucun but ne soit enregistré. Ce n’est qu’aux tirs aux buts que le Cameroun s’impose et conserve son titre. Les sénégalais sont déçus d’avoir perdu, mais le continent tout entier salue la qualité de cette équipe à la fin de la compétition. La même année, le 31 mai, les Lions de la Teranga sont de retour sur les écrans de la télévision. Mais cette fois, alors qu’ils se préparent à prendre part à leur toute première Coupe du Monde, ils ne seront plus observés par l’Afrique, mais par la planète entière. C’est l’occasion que le Sénégal espérait pour enfin inscrire son nom au panthéon des grandes nations du football africain. Ce jour-là, les Lions du Sénégal se mesurent au Coq de France, champion du monde en titre. Grâce à l’unique but du match inscrit par Papa Bouba Diop, le Sénégal crée la surprise et triomphe de la France. Avec des scores de parité obtenus à l’issus de ses deux autres matchs contre le Danemark et l’Uruguay, les Lions gagnent le droit de jouer les huitièmes de finale. Ici, c’est sur la Suède que les joueurs sénégalais se défoulent et obtiennent la qualification pour les quarts de finale. Ils seront stoppés là par la Turquie.

Après cette année haute en couleur pour le Sénégal, le cycle des prestations passables recommence dès l’année 2004 où les Lions de la Teranga sont éliminés en quart de finale. Puis, en 2006, c’est en demi-finale qu’ils se font éliminer et manquent même la 3e place du tournoi. Ils n’atteindront d’ailleurs plus ce niveau de la compétition au fil des éditions suivantes. Quant à la Coupe du Monde, il faut attendre l’édition Russie 2018 pour revoir les sénégalais y prendre part ; une brève participation qui n’ira pas au-delà du 1er tour.

En résumé, le palmarès international du Sénégal est le suivant :

  • Coupe d’Afrique des Nations : 14 participations, 6 phases de poule, 5 quarts de finale, 2 demi-finales et deux 4e places, et 1 finale.
  • Coupe du Monde : 2 participations, 1 phase de poule et 1 quart de finale.

Pour cette CAN 2019, voir un peu plus que d’habitude, l’équipe sénégalaise inspire à ses adversaires une grande méfiance. Outre le génie tactique, désormais bien connu, de son sélectionneur Aliou Cissé, les couleurs du Sénégal seront défendues par des joueurs qui font régulièrement couler de l’encre dans les magazines de sport. On note ainsi la présence de Kéita Baldé, qui joue à l’Inter de Milan, du jeune et talentueux Ismaïla Sarr et surtout de la nouvelle coqueluche du club anglais Liverpool FC, Sadio Mané. Le Sénégal qui n’a encore jamais remporté la Coupe d’Afrique des Nations parviendra-t-elle à le faire cette année ? Rendez-vous au Caire, le 30 juin pour s’en faire une idée !

Ajouter un Commentaire


ESPACE PUBLICITE

AFRIKHOTELS.ORG  Votre portail de rservation en ligne 24h/24
AFRIKHOTELS.ORG Votre portail de rservation en ligne 24h/24
Pour toutes vos rservations d'htels au Burkina faso et en Afrique
Htels, Rsidences, Appartements meubls, Maisons d'hte
Htels, Rsidences, Appartements meubls, Maisons d'hte
Des chambres confortables toutes catgories
Salles de confrence/runion
Salles de confrence/runion
Pour toutes vos crmonies: confrences, ateliers de travail, runion, formation, mariage, etc. Ouagadougo...
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
my description here
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada

Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter pour rester informé des nouveautés du site.
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…