Communautés économiques (5)

 Les communautés économiques africaines regroupent les communautés économiques de l'Afrique de l'Ouest, de la l'Afrique Centrale, de la communauté des Etats Sahélo-Sahariens, du Marché Commun de l'Afrique Australe et Orientale, de la Communauté de l'Afrique de l'Est, de l'Autorité Intergouvernementale pour le Développement, de la Communauté pour le Développement de l'Afrique Australe et de l'Union du Maghreb Arabe

  • CEEAC     Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale
  • CEDEAO  Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest
  • CEN-SAD Communauté des États Sahélo-Sahariens
  • COMESA  Marché Commun de l’Afrique Australe et Orientale
  • EAC          Communauté de l’Afrique de l’Est
  • IGAD        Autorité Intergouvernementale pour le Développement
  • SADC       Communauté pour le Développement de l’Afrique Australe
  • UMA         Union du Maghreb Arabe

 

 

lundi, 22 mai 2017 21:22

IGAD

Écrit par

L'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), créée en 1986 initialement sous le nom de Igadd (Autorité Intergouvernementale sur la sécheresse et le développement), est une communauté économique régionale.

Elle a pour mission la mise en oeuvre de la coopération régionale et l’intégration économique de ses États membres.

Les objectifs de l'IGAD sont:

  • Promouvoir des stratégies conjointes de développement et harmoniser progressivement les politiques et programmes macro-économiques dans les domaines social, technologique et scientifique;
  • Harmoniser les politiques en matière de commerce, les douanes, les transports, les communications, l'agriculture et les ressources naturelles, et de favoriser la libre circulation des biens, des services et des personnes dans la région ;
  • Créer un environnement favorable pour le commerce et les investissements transfrontaliers et domestiques ;
  • Réaliser la sécurité alimentaire régionale et encourager et soutenir les efforts des États membres pour lutter contre la sécheresse et les autres catastrophes naturelles et d'origine humaine et leurs conséquences naturelles;
  • Initier et promouvoir des programmes et des projets visant à assurer la sécurité alimentaire régionale et le développement durable des ressources naturelles et la protection de l'environnement, et encourager et soutenir les efforts des États membres pour lutter contre la sécheresse et les autres catastrophes naturelles ou d'origine humaine et leurs conséquences;
  • Développer et améliorer une infrastructure coordonnée et complémentaire, dans les domaines des transports, des télécommunications et de l'énergie dans la région;
  • Promouvoir la paix et la stabilité dans la région et créer des mécanismes au sein de la région pour la prévention, la gestion et la résolution des conflits interétatiques et intra-étatiques à travers le dialogue;
  • Mobiliser des ressources pour la mise en œuvre des programmes d'urgence, à court terme, à moyen terme et à long terme dans le cadre de la coopération régionale;
  • Promouvoir et réaliser les objectifs du Marché commun de l'Afrique australe (COMESA) et la Communauté économique africaine;
  • Faciliter, promouvoir et renforcer la coopération dans le développement de la recherche et de l'application de la science et de la technologie.

Ses objectifs se sont étendus au maintien de la paix.

Les pays membres

7 Pays : Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Kenya, Somalie, Soudan, Ouganda.

Siège : Djibouti dans la République de Djibouti.

 

En savoir plus ...

 

 

 

dimanche, 29 janvier 2017 23:58

Hymne de la CEDEAO

Écrit par
  1. Etats d’Afrique de l’Ouest, soudés par l’histoire,

Voilà que libérés des chaines de la captivité,

Glorieux furent les royaumes du passé !

De mystère, point,

Ta trajectoire ira loin.

De l’océan aux forêts arrosées et par la savane,

Œuvrant main dans la main,

Grand espace ou petit lopin

A pas allègres ira la CEDEAO !

  1. Paix, union et justice dans la société

Pour des cultures intégrées et la liberté !

Aux femmes et aux enfants le flambeau de l’avenir,

Richesses humaines et naturelles, support de notre devenir,

Oh Afrique Occidentale, notre {région-Etat}

Sur ton socle repose une union d’éclat !

De mystère, point

Tes pas t’ont déjà portée loin.

Des bords de l’océan au désert et par la savane

Grand espace ou petit lopin

Tous ensemble, main dans la main

Eternels et allègres seront tes pas, toi CEDEAO !

dimanche, 29 janvier 2017 23:44

CEDEAO

Écrit par
  • Cedeao (Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest)

Créée le 28 mai 1975, la Cedeao est une communauté économique régionale qui a pour objectif initial de favoriser l’intégration économique en Afrique de l’ouest. Depuis la guerre civile au Liberia en 1989, l’organisation joue également un rôle de médiation dans les conflits de la sous-région. La Cedeao possède une force d’interposition africaine, l’Ecomog.

Pays membres (15) : Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo.

 

Structure de gouvernance

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est composée de trois grandes instances : l’Exécutif, le Législatif et le Judiciaire.

Au sommet de la structure se trouve le Président de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement. Le Président de la Conférence est le Président en exercice désigné par les autres chefs d’Etat et de gouvernement pour gérer les affaires de l’organisation pour une période d’un an. Le ministre chargé des affaires de la CEDEAO dans le pays du Président de la Conférence devient automatiquement le Président du Conseil des ministres. Et ce pays préside toutes les autres réunions statutaires (ministérielles, experts, comme les comités techniques) de la CEDEAO pendant l’année en cours.

L’Exécutif de la Communauté est dirigé par le Président de la Commission de la CEDEAO qui est nommé par la Conférence pour une période non renouvelable de quatre ans. Il est assisté d’un Vice-président et de 13 Commissaires.

L’organe législatif de la Communauté est le Parlement, qui est dirigé par un Président. Les fonctions administratives du Parlement sont gérées par le Secrétaire Général. En attendant les élections au suffrage universel direct, les parlementaires sont détachés des Parlements nationaux au Parlement de la Communauté pour une période de quatre ans.

L’organe judiciaire de la Communauté est la Cour de Justice, qui est également dirigée par un Président. Les juges sont détachés des Cours suprêmes nationales pour occuper les postes réservés aux pays. La Cour veille à l’interprétation et à l’application des lois, des protocoles et des conventions de la Communauté. Les fonctions administratives de la Cour sont assurées par le Greffier en chef assisté d’autres professionnels.

Principes fondamentaux

La CEDEAO est guidée par ses principes fondamentaux dans tous ses rapports avec les Etats membres, citoyens et d’autres organismes externes. Ces principes sont consacrés par le Traité de la Communauté, qui est aussi le document fondamental qui lie membres ensemble.

Ces principes fondamentaux sont :

  • égalité et interdépendance des Etats membres;
  • solidarité et autosuffisance collective ;
  • coopération inter-Etats, harmonisation des politiques et intégration des programmes;
  • non-agression entre les Etats membres;
  • maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité régionales par la promotion et le renforcement des relations de bon voisinage ;
  • règlement pacifique des différends entre les Etats membres, coopération active entre pays voisins et promotion d’un environnement pacifique comme préalable au développement économique ;
  • respect, promotion et protection des droits de l’Homme et des peuples conformément aux dispositions de la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples ;
  • transparence, justice économique et sociale et participation populaire au développement;
  • reconnaissance et respect des règles et principes juridiques de la Communauté;
  • promotion et consolidation d’un système démocratique de gouvernement dans chaque Etat membre tel que prévu par la Déclaration de Principes Politiques adoptée le 6 juillet 1991 à Abuja;
  • répartition juste et équitable des coûts et des avantages de la coopération et de l’intégration économiques.

 

mercredi, 21 décembre 2016 17:21

CEN-SAD

Écrit par

 Créée le 4 Février 1998 à la suite de la Conférence des Leaders et Chefs d'Etats tenue à Tripoli (Libye), La CEN-SAD (Communauté des Etats Sahélo-Sahariens) a été reconnue comme l'une des communautés économique régionales au cours de la trente sixième session ordinaire de la Conférence des Leaders et Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Organisation de l'Unité Africaine qui s'est tenue du 04 au 07 juillet 2000 à Lomé au Togo.

La CEN-SAD a également obtenu le statut d'observateur à l'Assemblée générale de l'ONU en vertu de la résolution N ° A/RES/56/92 de l'Assemblée Générale des Nations Unies. Depuis lors, elle a conclu des accords de partenariat avec de nombreuses organisations régionales et internationales dans le but de consolider le travail collectif dans de nombreux domaines (politique, culturel, économique et social).

La CEN-SAD a pour objectifs :

• La Mise en place d'une union économique globale basée sur une stratégie mise en œuvre conformément à un plan de développement qui serait intégré dans les plans de développement nationaux des Etats membres. Il comprend des investissements dans les domaines agricole, industriel, social, culturel et de l'énergie.

• L'élimination de tous les obstacles entravant l'unité de ses Etats membres à travers l'adoption de mesures susceptibles de garantir les éléments suivants: faciliter la libre circulation des personnes, des capitaux en adéquation avec  les intérêts des citoyens des Etats membres, la liberté de résidence, de travail, de la propriété et de l'activité économique, la liberté de la circulation des biens nationaux, des marchandises et des services, l'encouragement du commerce extérieur à travers l'élaboration et la mise en œuvre d'une politique d'investissement pour les États membres, le renforcement et l'amélioration du transport terrestre, aérien et maritime et les télécommunications entre les Etats membres, à travers la mise en œuvre de projets communs et le consentement des Etats membres de la communauté à donner aux citoyens des États membres les mêmes droits et privilèges prévus dans la Constitution de chaque Etat membre.

• La Coordination des systèmes pédagogiques et éducatifs aux différents niveaux d'enseignement et dans les domaines culturel, scientifique et technique.

Les pays membres

28 pays : Bénin, Burkina Faso, République centrafricaine, Comores, Tchad, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte, Érythrée, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Libye, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Togo, Tunisie.

Siège : Le siège de la CEN-SAD se trouve à Tripoli en Libye.

Les organes de la CEN-SAD

• La Conférence des Chefs d'Etat

• Le Conseil exécutif

• Le Secrétariat général

• La Banque Sahélo-Saharienne pour l'Investissement et le Commerce

• Le Conseil Economique, Social et Culturel (CESC)

 

Pour en savoir plus ...

mercredi, 21 décembre 2016 15:07

CEEAC

Écrit par

La Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) a été créée en octobre 1983, avec la mise en place de son Secrétariat Général en janvier 1985.

La CEEAC a pour mission: "de promouvoir et de renforcer une coopération harmonieuse et un développement équilibré et auto-entretenu dans les domaines de l’activité économique et sociale, en particulier dans les domaines de l’industrie, des transports et communication, de l’énergie, de l’agriculture, des ressources naturelles, du commerce, des douanes, des questions monétaires et financières, des ressources humaines, du tourisme, de l’enseignement, du perfectionnement, de la culture, de la science et de la technologie et du mouvement des personnes en vue de réaliser l’autonomie collective, d’élever le niveau de vie des populations, d’accroître et de maintenir la stabilité économique, de renforcer les étroites relations pacifiques entre les Etats membres, et de contribuer au progrès et au développement du continent africain"

Elle compte actuellement 10 États membres : Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, RD Congo, Sao Tome & Principe, Tchad.

Et a une superficie de 6 640 600 Km² avec une population estimée en 2013 à 145 millions d’habitants.

Dans la perspective de relever les défis de l’intégration, les pays membres de la CEEAC ont adopté dès 2007 un plan stratégique d’intégration dont la vision à l’horizon 2025 est de faire de la région un espace de paix, de solidarité, de développement équilibré et de libre circulation des personnes, des biens et des services.
Pour la réalisation de cette vision, la Conférence des Chefs d’États et de Gouvernement de la communauté ont retenu trois axes pour la période allant jusqu’en 2015 sur lesquels se sont concentrées les activités de la Communauté. Il s’agit de :

1.    Paix, sécurité et stabilité, notamment le fonctionnement du Conseil de paix et de sécurité en Afrique centrale (COPAX) ;
2.    Infrastructures, comprenant les Transports, l’Énergie, l’Eau, les Technologies de l’Information et de la Communication.
3.    L’Environnement, incluant la gestion des écosystèmes du Bassin du Congo.

Ces trois axes sont complétés par la consolidation de l’union douanière et la mise en œuvre de la Politique Agricole commune.

La CEEAC comprend plusieurs institutions qui constituent les instance dirigeantes de la CEEAC. Ce sont :

  •     la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement,
  •     le Conseil des Ministres ;
  •     la Cour de Justice (non encore opérationnelle);
  •     le Secrétariat Général, organe exécutif de la Communauté;
  •     la Commission consultative ;
  •     les Comités techniques spécialisés.

Economie

Sur le plan économique, la région est parmi les plus dynamiques du continent, avec une croissance moyenne autour de 5% sur les cinq dernières années.  Avec près de $ 120 milliards d’exportation en 2013, la région CEEAC représente en moyenne près de 20% des exportations africaines.

L’exportation des hydrocarbures représente 41% du PIB et domine l’économie de la région, suivie de près par l’activité forestière et les industries minières extractives, et enfin par des agro-industries centrées autour de la transformation du coton, café et cacao, caoutchouc.

Pour consolider ces acquis et s’engager vers la transformation structurelle des économies, la région regorge de nombreux atouts notamment :

  •     Sa position charnière et stratégique au centre de l’Afrique pourrait en faire une zone privilégiée d’échanges commerciaux entre les régions du continent.
  •     Les ressources importantes notamment pétrolières, minérales et minières (diamant, cuivre, fer, manganèse, cobalt, etc.) dont certaines dont certaines sont des gisements de classe mondiale. Les réserves pétrolières prouvées pour la région sont estimées à 31,3 milliards de barils, soit 28% des réserves totales du continent.
  •     Un important potentiel agricole, forestier et hydraulique. Le Bassin du Congo estimé à 227 millions d’hectares, abrite la seconde réserve forestière et hydraulique mondiale. Il est de ce fait un des poumons de la planète.
  •     La richesse de son écosystème : environ 26.355 m3 d’eau par habitant et par an, 27 millions d’hectares de terres arables, 135 millions d’hectares de pâturages et quatre zones écologiques favorables au développement de l’agriculture et des activités pastorales.
  •     Enfin, un potentiel hydro-électrique relativement important, soit 60% du potentiel du continent africain.

Pour en savoir plus ...

 

ESPACE PUBLICITE

AFRIKHOTELS.ORG  Votre portail de rservation en ligne 24h/24
AFRIKHOTELS.ORG Votre portail de rservation en ligne 24h/24
Pour toutes vos rservations d'htels au Burkina faso et en Afrique
Htels, Rsidences, Appartements meubls, Maisons d'hte
Htels, Rsidences, Appartements meubls, Maisons d'hte
Des chambres confortables toutes catgories
Salles de confrence/runion
Salles de confrence/runion
Pour toutes vos crmonies: confrences, ateliers de travail, runion, formation, mariage, etc. Ouagadougo...
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
my description here
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Ouaga
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada
Visitez les meilleurs hotels de Fada

Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter pour rester informé des nouveautés du site.
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…