Les Chutes Victoria ont été découvertes en 1855 par l’explorateur Ecossais David Livingstone. Elles sont situées en Afrique Australe sur le fleuve Zambèze (frontière naturelle entre le Zimbabwe et la Zambie) et sont parmi les plus grandes chutes d'eau de l’Afrique et les plus extraordinaires du monde.

Classées comme patrimoine mondial de l‘UNESCO depuis 1989, elles mesurent 1700 mètre de large et plus de 100.000 mètre de haut. Avec un débit estimé à 500 millions de litres d'eau à la minute. Elles sont la composante de plusieurs chutes distinctes qui sont :

  • Devil's Falls ou les chutes du Diable, les moins hautes mais très violentes et étroites.
  • Main Falls, qui sont les chutes principales. Elles sont la partie la plus longue et assez élevée.
  • Horse Shoe Falls ou les chutes du fer à cheval.
  • Rainbow Falls Rainbow ou les chutes de l’Arc-en-ciel, qui sont les plus hautes.
  • Armchair Falls ou les chutes du Fauteuil.

Appelées Mosi-oa-Tunya « la fumée qui gronde », par les peuples originaires qui sont entre autre les Tonga. Ces chutes sont un bien transfrontalier considéré comme étant particulier et unique en son genre, par sa taille, au maintien des divers processus, fonctions et interactions naturels qu’il abrite, notamment pour ce qui concerne la chute d’eau, les gorges, l’écosystème fluvial (donnant naissance à une faune et très belle flore), les zones de reproduction, d’habitat ou de refuge d’espèces menacées d’oiseaux migrateurs, tels le faucon taita et l’aigle noir qui font de ce bien une Zone très importante pour la conservation des oiseaux en voie de disparition, les coulées de lave, les anciens objets et outils de chasseurs-cueilleurs en pierre taillée. Constituent l’un des sites les plus majestueux de la planète.

Les chutes s'engouffrent bruyamment dans une série de gorges de basalte, provoquant une brume blanchâtre pouvant s’élever à plus de quatre cents mètres de haut et vaporisant des embruns visibles à une distance de plus de vingt kilomètres. Sur la vue de ces chutes se trouvent des arcs-en-ciel très ensoleillées qui magnifient leurs beautés. C’est ainsi que des millions de touristes sont attirés au Zimbabwe et en Zambie à la vue de cette merveille spectaculaire.

Plusieurs activités touristiques se mènent autour de ces chûtes notamment :

  • Survoler en Hélicoptère ou en Ulm de ces chutes, qui est le moyen le plus majestueux d’admirer le spectacle fascinant des chutes.
  • Faire des croisières au soleil couchant sur le fleuve Zambèze, pour admirer la beauté à couper le souffle du fleuve aux rayons du soleil couchant et par cette même occasion contempler les hippopotames, crocodiles et même des éléphants qui viennent s’y désaltérer.
  • Faire du vélo sur le pont légendaire surplombant le canyon des chutes.
  • Faire du Safari dans la Zambezi National Park, qui consiste à camper, pique-niquer, ou faire des sorties découvertes à pied ou à voiture avec un Ranger. Le paysage est magnifique et vous aurez de grandes chances de croiser des animaux sauvages (éléphants, girafes, zèbres, lions, léopards, antilopes, buffles…)
  • Pour les sensations fortes, faire de la baignade dans la Devil’s Pool (en bordure des chutes), du Rafting, de la Canoë, des Tyrolienne au-dessus des gorges, saut à l’élastique depuis le pont, accrobranche, randonnées équestres et des sauts à l’élastique

Il convient de souligner que ces chutes sont des lieux de repérage pour les Lozis (population Bantoue d’Afrique Australe), anciens maîtres de la rive nord. Les chutes étaient pour eux, avant toute autre chose, un élément de repère visible de loin dans le paysage.

Autant pour le Zimbabwe et que pour la Zambie, ces chutes ont permis la construction de deux barrages hydro-électriques (Kariba et Cahora Bassa) qui font parties des plus grands barrages du monde, et qui constituent leurs principales sources d’énergie.

Le site attire plus d’un million de visiteurs par année et cela constitue un poids important dans l’économie de ces deux pays, particulièrement pour les populations locales et contribue à leur essor sur les marchés internationaux. Les chutes permettent la valorisation de l’attraction touristique de l’Afrique, et figure parmi les sept (07) merveilles naturelles du monde.

Si vous désirez admirer ces phénomènes naturels autour de ces chutes, il sera préférable de vous y rendre pendant la période des saisons des hautes eaux c’est-à-dire la période de février à juillet. Quelques soit le côté où vous vous trouverez (du côté zambien ou du côté zimbabwéen) vous pourriez admirer cette merveille exceptionnelle planétaire.

  « La nature est éternellement jeune, belle et généreuse.
Elle verse la poésie et la beauté à tous les êtres, à toutes les plantes, qu’on s’y développer à souhait.
Elle possède le secret du bonheur, et nul n’a su le ravir
 », George sand

Ecrit par, Sawadogo Delwindé Cyrille

 

Espace Pub

Localisation

  • Boulevard Charles de Gaules, Quartier Wemtenga,
    Scoolasticat Bâtiment, B12
    01 BP 2922 Ouagadougou 01, Burkina Faso
    Mobile: +226 58 85 82 00
    Standard: +226 25 48 84 33
    Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

New templates