Le Niger a connu une élection présidentielle qui marque la première transition du pouvoir démocratique du pays depuis son ascension à l’indépendance. Ce qui est un exemple à suivre pour les dirigeants africains, qui ont la malice de modifier leur constitution afin de briguer plus de deux mandats à la présidence. En effet, le président sortant M. Mahamadou Issoufou, au terme de son second mandat ne s’est pas représenté pour la conquête du fauteuil présidentiel prévue le 27 décembre 2020 en accord avec la limite des mandats présidentielles imposée par la constitution. 

 A la date du 27 décembre 2020, les nigériens sont allés aux urnes afin d’élire leur président parmi les 30 candidats en liste. Au sortie de cette élection cinq candidats se sont démarqués par le nombre de voix obtenues notamment : le candidat du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS) Mohamed Bazoum candidat du pouvoir sortant et dauphin officiel de Mahamadou Issoufou qui a obtenu 39.30% des voix, et le candidat du Renouveau Démocratique et Républicain (RDR) Mahamane Ousmane ex-président du pays (1993-1996) obtient 16.98% des voix, et aussi le candidat du Mouvement National pour la Société du Développement (MNSD) Seyni Oumarou pour une troisième tentative obtient 8.95% des voix, ainsi que le candidat du Mouvement Patriotique pour le Développement (MPR) Albadé Abouba ex-allié du PNDS qui obtient  7.07% des voix et afin le candidat du Mouvement Patriotique Nigérien (MPN) Ibrahim Yacouba ex-ministre des affaires étrangères de Mahamadou Issoufou limogé en avril 2018 obtient 5.38% des voix.

Ces résultats ont conduit le pays à un second tour des élections présidentielles, pour lequel les nigériens ont été appelés pour une seconde fois aux urnes à la date du 21 février 2021 pour choisir un des deux candidats du PNDS ou RDR à la tête de leur Nation.

Ce mardi 23 février 2021, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a publié les résultats officiels du second tour de la présidentielle, donnant la victoire au candidat du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS) Mohamed Bazoum avec 55.75% des voix devant l’ancien président Mahamane Ousmane qui a obtenu 44.25% des voix. Ainsi l’ancien ministre de l’intérieur Mohamed Bazoum succédera à la tête de la Nation nigérienne le président Mahamadou Issoufou.

 

 

Par SAWADOGO D. Cyrille

 

Espace Pub

Infos Pays

  • Benin
  • Burkina Faso
  • Cameroun
  • Côte d'Ivoire
  • Gabon
  • Mali
  • Niger
  • Afrique du Sud
  • Algérie
  • Cap Vert
  • Gambie
  • Congo
  • Ghana
  • Egypte
  • Ethiopie
  • Guinée Bissau
  • Libéria
  • Madagascard
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mozambique
  • Nigéria
  • RDC
  • Sénégal
  • Soudan
  • Tchad
  • Zimbabwe
Le Burkina-Faso a connu le 22 novembre 2020 des élections couplées présidentielle et législatives...
LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, SEM Rock Marc Christian KABORE....
Bassolma Bazié, secrétaire général de CGTB et professeur de Science de la vie et de la terre à...
  • <
  • 1
  • >

Localisation

  • Boulevard Charles de Gaules, Quartier Wemtenga,
    Scoolasticat Bâtiment, B12
    01 BP 2922 Ouagadougou 01, Burkina Faso
    Mobile: +226 58 85 82 00
    Standard: +226 25 48 84 33
    Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

New templates