Elu au second tour de l’élection présidentielle de février 2021 avec 55,66% des suffrages, Mohamed Bazoum a été investi président de la république du Niger ce Vendredi 02 Avril 2021. Il a prêté serment à l’occasion de la cérémonie d’investiture tenue au centre de conférence Mahatma Gandhi de Niamey. Son investiture intervient au lendemain d’une tentative de coup d’Etat.

Après la validation des résultats des élections présidentielles par le conseil constitutionnel, c’est ce Vendredi 02 dernier que Mahamadou Issoufou a passé le relais à son dauphin Mohamed Bazoum. Celui-ci hérite de la toute première transition démocratique pacifique entre deux présidents démocratiquement élus depuis l’indépendance du pays en 1960. L’histoire politique du Niger a toujours été marquée par des coup d’Etats.

La cérémonie d’investiture a connu la participation de nombreux chef d’Etats parmi lesquels, le Président Rock Marc Christian Kabore du Burkina Faso, le Président Faure Gnassingbé du Togo, le Marechal Idriss Deby Itno du Tchad, le

Président de la transition malienne N’Daw (prénom), le Président Mauritanien Mohamed Ould Ghazouani.

L’opposition est restée campée sur sa position

L’investiture s’est faite sans la participation des leaders de l’opposition. Arrivé deuxième selon les résultats définitifs, l’ancien président Mahamane Ousmane n’a toujours pas reconnu sa défaite. Il a par ailleurs appelé ses partisans à des manifestations pacifiques. C’est sans les principaux représentants de l’opposition que Bazoum a prêté serment ce Vendredi.

La Question sécuritaire, une priorité de Bazoum

Dans un récent entretien à RFI et France 24, le nouveau locataire du palais présidentiel du Niger a écarté tout dialogue avec les jihadistes, estimant que la situation de son pays était différente de celle du Mali.

"Nous ne pourrions pas envisager quelque dialogue que ce soit dans la mesure où il n'y a pas un seul chef jihadiste nigérien, une seule base de jihadistes sur notre territoire", a-t-il affirmé.

Dans son discours d’investiture, le nouvel homme fort du Niger a dénoncé la barbarie des attaques terroristes. Il a mis le Mali en tête d’agenda de sa diplomatie dans la lutte contre les groupes armés.

« La situation du Mali a un impact direct sur la sécurité intérieure de notre pays. C’est pourquoi notre agenda diplomatique sera centré sur le Mali. », a-t-il affirmé.

Au nombre des priorités égrainées par le nouveau chef de l’Etats, il y’a aussi le défis de la scolarisation des enfants et la lutte contre les mariages précoces. Il a promis mener une lutte farouche contre la corruption et travailler à redresser l’économie du pays et de lutter contre la pauvreté.

Le nouveau président a prêté serment et les défis qui l’attendent sont nombreux. En attendant de former son gouvernement, Bazoum a besoin de l’union des fils et filles du Niger pour préserver les acquis démocratiques engrangés.

 

OUEDRAOGO Paulin

Espace Pub

Infos Pays

  • Benin
  • Burkina Faso
  • Cameroun
  • Côte d'Ivoire
  • Gabon
  • Mali
  • Niger
  • Afrique du Sud
  • Algérie
  • Cap Vert
  • Gambie
  • Congo
  • Ghana
  • Egypte
  • Ethiopie
  • Guinée Bissau
  • Libéria
  • Madagascard
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mozambique
  • Nigéria
  • RDC
  • Sénégal
  • Soudan
  • Tchad
  • Zimbabwe
Le Burkina-Faso a connu le 22 novembre 2020 des élections couplées présidentielle et législatives...
LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, SEM Rock Marc Christian KABORE....
Bassolma Bazié, secrétaire général de CGTB et professeur de Science de la vie et de la terre à...
  • <
  • 1
  • >

Localisation

  • Boulevard Charles de Gaules, Quartier Wemtenga,
    Scoolasticat Bâtiment, B12
    01 BP 2922 Ouagadougou 01, Burkina Faso
    Mobile: +226 58 85 82 00
    Standard: +226 25 48 84 33
    Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

New templates